Renaissance du Livre Luc Pire éditions De Rouck Geocart

Poésie Complète 11

Auteur : Laurence Boudart, Michel Otten

L’invasion de la Belgique le 4 août 1914 a l’effet d’un cataclysme sur Émile Verhaeren. Pour le poème célébré par l’Allemagne, lui-même fervent admirateur de la culture germanique, les troupes du Kaiser commettent l’inadmissible. Sa colère et sa déception sont à la hauteur de son engagement : Verhaeren rompt toute relation avec ses amis d’outre-Rhin et décide de mettre sa plume et son image au service de la patrie meurtrie. À l’automne, le poète national se réfugie en Angleterre. S’y organise rapidement une vaste tournée de propagande tandis que les journaux britanniques sont les premiers à publier des poèmes qui résonnent comme des cris de haine et de désespoir, non dépourvus d’un lyrisme guerrier de bon aloi. Ce volume de poésies de guerre rassemble le recueil Les Ailes rouges de la guerre, que le Mercure de France publia en 1916, et des poèmes épars dont « La Belgique sanglante », pamphlet lyrique hautement polémique. Textes de l’urgence, les quarante-deux poèmes du présent volume condensent et distillent la violence, l’horreur et, par-dessus de tout, la fierté nationale qui marquèrent cette époque tourmentée.

Michel Otten est professeur émérite de l’Université catholique de Louvain, où il a enseigné la littérature française moderne. Auteur de nombreuses publications scientifiques sur la littérature belge, il a fait paraître un recueil d’études consacrées aux Paysages du Nord  (Le Cri, 2013). Depuis 1994, il édite, selon les principes établis par Joseph Hanse, la poésie de Verhaeren dans la collection Archives du Futur.

Laurence Boudart est directrice adjointe des Archives et Musée de la Littérature. Ses travaux portent sur les spécificités de la littérature belge et la valorisation du sentiment national par la littérature, sur la traduction littéraire et sur l’imaginaire de guerre.

Partager
Vous aimerez aussi