Renaissance du Livre Luc Pire éditions De Rouck Geocart

Machiavel

Auteur : Jean Jième Valmont

Au milieu des années 1970, alors que le rock belge semble au creux de la vague et que de nombreux groupes abandonnent, un seul continue à croire en son étoile : Machiavel.

À rebours de la new wave et du punk qui font alors campagne pour reléguer au placard les "vieux" briscards du rock, Machiavel s'inspire des univers musicaux de Genesis, Yes ou encore Pink Floyd pour créer des morceaux que l'on écoute et sur lesquels on ne danse pas. Malgré la tourmente, Machiavel s'accroche grâce à ses tubes, à la fidélité de son public et à ses albums, dont le cinquième sera même produit aux États-Unis.

En 1982, fatigué, mal conseillé, peu secondé, le groupe plonge dans le doute. Marc Ysaye, Thierry Plas, Mario Guccio et Roland De Greef décident de faire un break. Il durera quatorze ans. En 1996, remis en selle par ses fans, Machiavel revient en force. En 2016, le groupe fêtera ses 40 ans de carrière et ses 12 albums : un véritable exploit !

Ce livre évoque dans le détail les diverses étapes par lesquelles sont passés les musiciens qui, partis de rien, sont parvenus à assurer leur longévité. Cette saga de 40 ans fait déjà aujourd'hui figure de légende.

Témoin clef de l’éveil du rock en Belgique au tout début des années 60, chanteur des Enfants Terribles, photographe des premiers groupes anglais qui débarquent sur le sol belge (The Kinks, Pink Floyd, The Moody Blues, The Who, Deep Purple, Humble Pie...), manager du groupe anglais The Shake Spears, Jean Jième Valmont fonde avec un ami l’agence artistique Century (1969-1973). Organisateur et programmateur de concerts et de festivals, il fait venir Genesis, Van Der Graaf Generator, Black Widow et Stud à la Ferme V (Woluwe-Saint-Lambert), Golden Earring et Wishbone Ash aux deux grands Free Show de Woluwe, mais aussi Rory Gallagher, Uriah Heep, The Pretty Things et tant d’autres. En 1978, il quitte le monde de la musique pour fonder le studio d’acteurs Parallax à Bruxelles. En 2008, il se lance dans la réalisation d’un site Internet consacré au rock (www.memoire60-70.be) qui retrace l’historique de tous les groupes belges de l’époque (Wallace Collection, Kleptomania, Jenghiz Khan, Burning Plague) et des principaux festivals organisés dans le pays (Jazz Bilzen, Châtelet, Ciney), relate la venue de centaines de groupes étrangers en Belgique et propose un calendrier des concerts ayant eu lieu dans les années 60 et 70. On y trouve aujourd’hui des milliers de photos et d’articles. En 2014, il rencontre les différents membres de Machiavel dont il s’attaque à la biographie. Le résultat : un récit humain et détaillé de leurs joies et de leurs galères.

Partager
Vous aimerez aussi