Renaissance du Livre Luc Pire éditions De Rouck Geocart

Braine blues

Auteur : Isabelle Bary
Les émissions politiques de Nine Paulus lui ont taillé une réputation de femme brillante et moderne. Idéale. Et pourtant… Ballottée entre la radio, une maman tentaculaire, sa vie de célibataire et sa fille Lilou – qu’elle élève seule dans une jolie maison de Braine-l’Alleud -, Nine aimerait être insouciante et drôle.

Un jour, enfin, un brin de folie la prend. Nine saute dans un train pour Charleroi, rejoindre l’homme dont elle est séparée depuis cinq ans. Mais la fantaisie la saisira là où elle ne l’attendait pas, dans cette voiture immobilisée pour des raisons obscures, au milieu de nulle part. Un endroit figé et confiné où une jeune femme enceinte, une vieille dame suspecte, une couguar étrange, une adolescente boudeuse, un apollon et un homme bien mystérieux vont épousseter ses a priori sur la légèreté de la vie.


Version numérique - ISBN 9782875421340
➡️  Apple iBookstore
➡️  Google Play
➡️  Amazon Kindle
➡️  Kobo

Promue ingénieur commercial à la Solvay Business School en 1991, Isabelle Bary commence sa courte vie de « femme d’affaires » comme account manager. Sa carrière prend une tournure particulière quand elle part, en 1994, sac au dos, pour explorer le monde. Ce périple sera le thème de son premier ouvrage, Globe Story (Complicités, 2005). Entre-temps, elle a créé une société de ventes privées…

Le virus de l’écriture est ancré. La plume ne la quittera plus. Trois romans seront ensuite publiés aux Éditions Luc Wilquin, dont le dernier, La prophétie du jaguar, rencontre actuellement un beau succès. Isabelle Bary collabore également à la revue Marginales ainsi qu’à des ouvrages collectifs.

Isabelle Bary est l’auteur de plusieurs livres : Globe Story (récit, Éditions Complicités, 2005), Le cadeau de Léa (roman, Éditions Luce Wilquin, 2008), Baruffa (roman, Éditions Luce Wilquin, 2009), Juste un regard (photos de Caroline Wolvesperges, beau livre, Éditions Avant-Propos, 2010) et La prophétie du jaguar (roman, Éditions Luce Wuilquin, 2011).

Partager
Vous aimerez aussi